Pêche de la truite aux leurres | Améliorer vos sorties !

Tous les ans beaucoup de pêcheurs se retrouvent au bord de l’eau pour se mesurer aux truites et les échecs sont fréquents … Voici quelques conseils à ne pas négliger.

La pêche de la truite, c’est l’un des carnassiers les plus recherchés de France : on la retrouve quasiment partout et elle peut se pêcher du début du printemps jusqu’à la fin de l’automne avec une variété de techniques énorme. C’est un poisson très méfiant avec des sens ultra développés, un beau challenge pour les pêcheurs !

Le choix des leurres durs pour la pêche de la truite

Le marché est énorme et c’est souvent difficile de faire son choix. Il existe de nombreuses caractéristiques et votre choix ne doit pas se faire au hasard. Vous devez en premier lieu connaitre votre lieu de pêche : grande rivière, petite rivière, courant, radier, roche etc. C’est l’élément primordial car les caractéristiques des leurres à utiliser seront fonction de cet environnement.

La peche de la truite au printemps !

Exemple avec le début de saison pour la truite

Voici mon analyse : Le début de la saison marque généralement la fonte de la neige et de grosses précipitations faisant monter le niveau des rivières avec souvent beaucoup de courant ! Dans ces conditions, l’eau est trouble voir sale (marron) et souvent très froide. De nombreux vers de terre seront emportés dans la rivière.
– Très peu de visibilité, la truite utilisera sa ligne latérale
– Eau très froide, elle restera sur le fond
– Nombreux vers de terre, beaucoup de concurrence avec votre leurre
Voilà comment j’analyse le début de saison pour la pêche de la truite : un leurre avec des vibrations, de type sinking (coulant), d’une taille moyenne pour la truite (5cm).
ATTENTION : Ce sont des conditions générales, peut-être que votre rivière sera translucide avec très peu de courant, il faudra adapter votre matériel !

Les paramètres à prendre en compte !

De manière général, n’achetez pas vos leurres durs ou poissons nageurs pour la truite au hasard ! Vous devez prendre en compte différents paramètres au moment de la sortie :

peche de la truite avec le D contact de smith
– La couleur de l’eau, pour moi un des éléments essentiels. Pas de grande difficulté, dans 80% du temps, j’utilise des leurres avec des couleurs proches du naturel (l’eau est claire) ! Mais avoir 2 ou 3 leurres de couleur flashy est idéal surtout le premier mois suivant l’ouverture.

– La puissance du courant, c’est le facteur pour choisir la forme de votre leurre : un jerkbait minnow ou un crankbait par exemple. Les deux ne réagiront pas de la même façon ! De plus certains leurres durs réputés tiennent mieux dans le courant que d’autre (D-contact pour n’en citer qu’un)

– La température de l’eau : ce paramètre vous permettra de choisir la densité de votre leurre, flottant, suspending ou coulant.

 

Vous l’avez remarqué, le choix ne doit vraiment pas se faire au hasard sous peine de passer à côté de votre partie de pêche à la truite. Ayez tout le temps un éventail de poissons nageurs sans pour autant dévaliser votre détaillant !!! Il m’arrive de partir avec une bonne dizaine de leurres permettant de répondre à quasi toutes les situations.

Pour aller plus loin je vous invite à lire mon dossier sur la truite, vous y retrouverez différentes techniques pour la pêche de la truite ainsi qu’une sélection de matériels : Dossier truite ICI

 

Pêche de la truite aux leurres | Améliorer vos sorties !
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Envie de recevoir les meilleurs conseils et bons plans pêche
directement dans votre boite email ?

Inscrivez vous et recevez nos dernières mises à jours et bons plans !

Merci pour votre inscription

Erreur merci de recommancer