Connaitre la perche, réussir la pêche de la perche !

La Perche !

la pêche de la perche

Photo signé Filfish prods

Nom scientifique : Perca fluviatilis
Famille : Percidés
Poids maximum : 3 kg
Longueur maximale : Pouvant aller jusqu’à 50cm !
Durée de vie : 15 à 20 ans

 

Description :

La perche est facilement reconnaissable grâce à sa robe verte, rayé de traits noirs. De la même famille que le sandre, la perche dispose des mêmes nageoires dorsales, la première épineuse et la deuxième souple.

la perche en banc

Photo signé Filfish prods

Pêcher la perche est souvent appréciée : c’est un poisson vorace vivant en banc et il n’est pas rare de faire de belle pêche. La taille moyenne des spécimens est de 20 à 30cm, ceux approchant les 50cm sont de plus en plus rares. En effet, la perche est un poisson très sensible à la pollution des eaux et malheureusement, face aux bouleversements des biotopes, les populations de perches diminuent grandement ! Dans certaines régions la perche ne grandit même plus, c’est le phénomène de nanisme (pollution, manque de nourriture, bouleversement de l’écosystème)

 

Régime alimentaire :

La perche subit une croissance lente de par sa conception ! Elle se nourrit de pratiquement tout : du verre en passant par l’insecte, les grenouilles ou encore de petits poissons fourrages ! Pêcher la perche est facile car c’est un poisson très vorace et actif lui valant souvent sa perte, d’ailleurs les perches les plus grosses sont capables de s’attaquer à de petites perchettes !!! Souvent dans l’ombre d’un obstacle, la perche attaque en banc pour les petits spécimens, généralement en fondant sur sa proie par derrière, les plus grosses perches peuvent chasser en solitaire.

la perche et la polution de l'eau

Photo signé Filfish prods

 

Reproduction :

La reproduction à lieu au printemps, entre mars et avril, lorsque l’eau atteint sa température de 11 à 13 degrés. La femelle pond sur des branches immergées ou de petites racines, les œufs restent fixés en ruban sur celle-ci entre 10 et 15 jours, et pendant ce temps les œufs sont la proie de nombreux prédateurs comme le gardon par exemple !

La croissance de la perche est très longue, la première année les bons spécimens prendront environ 10 cm mais après la croissance sera de 3 -4 cm par an !!! Généralement il faut environ 8 ans pour qu’une perche atteigne les 30 à 35 cm  …

 

Réglementation :

Pour pêcher la perche il n’y a aucune réglementation particulière, pas de fermeture ni de taille légale de capture. Cependant renseignez-vous auprès de votre AAPMA car dans certains départements une taille légale sera peut-être mise en place.

 

Danger :

les carnassiers en danger, ne pas pratiquer la peche sur les frayères !

Comme je l’ai dit plus haut, la perche est un poisson très sensible aux pollutions aquatiques d’ailleurs sa présence peut être un gage de bonne qualité de l’eau. On a vu également qu’aucune réglementation n’était en place pour la perche et étant donné que c’est un poisson souvent apprécié pour sa qualité de vif, les petits spécimens sont très souvent prélevés !

Face à toutes ses contraintes les populations de perches diminuent de plus en plus dans les eaux françaises et il est temps de réagir avant qu’il ne soit trop tard et que nous ne puissions plus pêcher la perche.

 

Connaitre la perche, réussir la pêche de la perche !
5 (100%) 1 vote

5 Commentaires

  • C’est un poisson superbe que l’on est toujours content de prendre, je me souviens de ma plus grosse perche qui frôlait les 1K500, une surprise quelque peu inattendue car je pêcher le sandre ce jour-là. Le montage des plus simples, terminé par un vif d’environ dix centimètre calé au fond de l’eau, juste en sortie d’un large courant. Pour les amateurs qui seraient de la région du 13, cette perche commune comme tant d’autres fût capturée dans la Durance, au Puy-Sainte-Réparade.

  • Bonjour, il est vrai qu’il faut se préoccuper de la rareté de la perche dans nos riviéres françaises , ainsi que de plus en plus préoccupante celle du BROCHET .
    Cette année j’ai pu constater que la perche et encore bien présente en riviéres meusienne .
    Le changement de temps ne nous aide pas vraiment (il ne géle plus ) .

  • Quand « l’homme » aura compris que sans la nature, il n’est rien, le monde sera peut-être meilleur…….

Laisser un commentaire