Connaitre le brochet, réussir la pêche du brochet !

Le brochet !

le brochet, un carnassier d'eau douce !

Photo signé filfish prods !

Nom scientifique : Esox Lucius
Famille : Esocidés
Poids maximum : Jusqu’à 20 kg pour les femelles
Longueur maximale : 1,40 m
Durée de vie : 10 à 20 ans

 

Description :

Le corps du brochet est taillé pour la vitesse : ses nageoires situées vers l’arrière de son corps lui permettent de puissantes attaques. Présent dans quasiment toutes nos eaux européennes, le brochet est le carnassier le plus populaire d’eau douce. Reconnaissable facilement grâce à sa bouche aplatie, souvent comparée à un bec de canard, et a sa couleur de peau verte à ambrée, le brochet est un prédateur redoutable ! Sa bouche contenant pas moins de 700 dents et son corps parsemé de nombreux pores sensitifs ne laissent que très peu de chance à ses cibles.

Le brochet est un poisson sédentaire et souvent solitaire même si il a souvent été observé en groupe de plusieurs individus. Adepte des eaux calmes, il alterne ses postes de chasse et ses postes de repos. Souvent embusqué dans les obstacles subaquatiques (herbier, arbre, roche), il attend patiemment le passage d’une proie pour bondir à plus de 50km/h.

 

Régime alimentaire :

Dans nos eaux le brochet permet d’équilibrer les populations : ayant que très peu de prédateur, il se hisse au sommet de la chaine alimentaire ! Le brochet peut se nourrir de quasiment tout, du petit gardon en passant par la perche ou encore la grenouille, l’écrevisse et même le rat. Les gros individus, assez feignants, se jettent volontiers sur les poissons malades ou blessés. C’est un poisson opportuniste, très peu friand des courses poursuite, il recherche les proies faciles qui ne lui feront dépenser que très peu d’énergie.

le brochet et la pêche du brochet

Photo signé filfish prods !

Le brochet ne se nourrit que quelques fois par semaines, capable d’attaquer des proies atteignant 1/3 de sa taille sa croissance est plutôt bonne aux premières années de sa vie :

1 an = Jusqu’à 16 cm pour 200gr
2 ans = Jusqu’à 35cm pour 1kg
3 ans = Jusqu’à 50 cm pour 2.5kg

Il faudra compter entre 4 et 6kg de nourriture pour que le brochet prenne environ 1kg ! Le brochet est essentiel à l’équilibre de nos cours d’eaux en effectuant une sélection naturelle parmi les autres espèces.

 

Reproduction :

La reproduction du brochet est de plus en plus compliquée avec les changements climatiques des dernières années. Cette période à lieu généralement entre février et avril. Le brochet a besoin d’une eau avoisinant les 10 degrés et de crue. Cela permet aux femelles de déposer leurs œufs sur les herbiers qui seront ensuite fécondés par les mâles.

Il faudra ensuite attendre entre 15 et 20 jours pour voir l’éclosion des œufs, les larves se fixent alors sur les feuilles lorsque leur sac vitellin (réserve de nourriture) est résorbé, le brocheton est prêt à nager et donc à chasser (zooplancton puis larve, puis alevin). La survie est très faible, en moyenne 0.5% !!! De plus sa croissance varie en fonction de la température de l’eau, trop froid ou trop chaud et la croissance sera nulle, une température de 20 degrés reste idéale.

 

Réglementation :

Le brochet, contrairement au sandre, bénéficie d’une période de fermeture de la pêche adaptée à sa saison de reproduction. Cette mise en place à permis de maintenir la population de brochet en France mais pas de la relancer ! Sa taille de capture légale est de 50cm, une taille limite, le poisson à tout juste le temps de se reproduire, en amenant la taille de capture légale du brochet à 60cm, on lui donnerait une chance en plus !

 

Danger :

les carnassiers en danger, ne pas pratiquer la peche sur les frayères !

Lorsque l’on regarde la reproduction du brochet de plus prêt on comprend pourquoi l’espèce peut très vite être en danger ! En effet plusieurs facteurs son déterminant dans la reproduction du brochet et aujourd’hui l’humain menace énormément cette espèce avec l’aménagement des berges, le curage des zones humides empêchant les crues dans les zones et prairies inondables, la diminution des lieux de frayère est un des facteurs les plus important mais ce n’est pas le seul !

Victime de son succès et de ses combats fulgurants, le brochet subit une pression de pêche très importante et malheureusement ce sont souvent les spécimens de petite à moyenne taille qui la subissent le plus. Le dernier facteur mettant le brochet en danger, c’est surement la limite de la taille de capture, fixé à 50cm elle ne permet pas au brochet d’effectuer  convenablement ses reproductions.

 

La gestion de la ressource est primordiale et c’est l’affaire de tous alors pensez-y quand vous prélevez un géniteur !

 

Un petit vote

6 Commentaires

  • Salut et merci pour le partage de mes photos, faudrai rectifier un truc, les photos ne sont pas de mon site , car il est fermé , faut juste mettre mettre photo: filfish prods , merci !

Laisser un commentaire