Comment pratiquer la pêche du bar au leurre

429
Partages

Le bar en général

Le Bar, poisson de toutes les attentes en mer, carnassier redoutable aussi appelé Loup, Loubine ou encore Labrax de par son nom latin ! La pêche du bar s’effectue en Océan Atlantique oriental, en méditerranée ou encore en Adriatique. Une morphologie unique, développant une puissance et des combats recherchés par tout pêcheur en mer.

Le bar au leurre !

La ponte du bar commun a lieu en hiver, lorsque de nombreux parasites ne sont plus présents afin d’assurer la pérennité de l’espèce. Le bar peut atteindre le mètre pour près de 12kg même si cela reste plus qu’exceptionnel, étant donné la raréfaction de l’espèce …. La taille légale de capture passant de 36cm à 42cm, est une des mesures mise en place pour sauver le bar de nos côtes. Le bar atteint sa maturité sexuelle entre 30 et 40 cm suivant le sexe pour environ 1kg. Avec une ancienne taille de capture à 36cm, il était sûr qu’un jour ou l’autre l’espèce éprouverait des difficultés de reproduction !

Les mœurs du bar, et son comportement :

Dans les mœurs du bar, on y retrouve généralement un déplacement en groupe d’une trentaine d’individu, rarement plus. On observe généralement que ces groupes sont composés en fonction de la taille du bar, on ne trouvera pratiquement jamais un bar de 20cm avec un de 70cm ! Les gros spécimens approchant les 7 à 8 kg se détachent de ces groupes et deviennent généralement solitaires, très méfiant, ils errent ici et là !

Le bar est omnivore et semble privilégier la quantité à la qualité ! Il se nourrit de nombreux repas différents, du crabe mou au tacaud, en passant par les crevettes ou encore de nombreux lançons. Il est même capable de se nourrir de goémon ….

La pêche en mer avec le bar.

Il est important de connaitre le régime alimentaire du bar selon la saison afin de toujours avoir une petite longueur d’avance sur lui !

–        En hiver : C’est là que le bar est le plus maigre, il se nourri généralement de ce qu’il trouve, puce de mer et lançon quand il fait très froid.

–        Au printemps : Son régime alimentaire est peu varié et les crabes mous sont ces proies favorites !

–        En été : Les Sprats sont nombreux et le bar se fait une joie de les traquer.

–        En automne : Les crevettes de roche deviennent sa cible.

Ce sont bien sur ses cibles privilégiées, mais il ne se refuse pas à un céphalopode, un vers marins ou tout autre menu passant devant sa gueule.

 

Trouver le bar !

Toujours afin d’en savoir plus sur notre bar et de le pêcher plus facilement, il est important de connaitre ses habitudes en matière de poste. Le bar à besoin d’une eau oxygénée au maximum et bien agitée. Ces conditions réunies généralement lorsque la profondeur reste faible, nous montre bien que le bar n’est pas amateur de grand fond, il faudra donc prospecter dans une hauteur d’eau maximum d’environ 5m en n’hésitant pas à aller chercher là où la hauteur est seulement comprise entre 1m et 2m. Certaines études nous montrent que le bar fuit certains fonds comme par exemple les fonds vaseux ou encore tapissé d’algues. Sa préférence ira plutôt vers les rochers, galets ou encore plage de sable, là ou il pourra se mettre à l’affut pour attendre sa proie.

Le bar recherche les endroit oxygéné qui sont brassé !

Certains pêcheurs vous parleront d’heures favorables qui sont le lever du jour ou encore le crépuscule …. Il n’en est apparemment rien, étant donné que le bar vit avec la marée et non l’heure de la journée. Ce moment favorable serait donc un moment de la marée et non de la journée se décalant de jour en jour. Il est recommandé de prendre des notes afin de situer particulièrement ce moment.

 

La pêche du bar :

Il existe plusieurs techniques différentes afin de pêcher le bar, je vais essayer de les citer sans pour autant entrer en détail sur chacune d’entres elles, même si on pourrait en parler pendant des heures entières. Le bar reste un carnassier vorace, surtout pour les spécimens de 30 à 40cm qui se jettent sur presque tout ! Parmi les techniques de pêche du bar il existe :

–        Le bar au surf casting, avec des appâts naturels comme le crabe mous, la crevette ou encore différents vers marins, la gravette blanche étant la plus appréciées.

–        Le bar à la bulle d’eau, toujours aux appâts naturels.

–        Le bar aux leurres, surement la technique la plus utilisé pour cibler ce carnassier en mer.

–        Le bar à la traine, en bateau il n’est pas rare de prendre quelques individus, voir même à la mitraillette en dandinant ! Cela reste de petit spécimen généralement.

Il existe surement d’autres techniques et on pourrait bien sûre rentrer en détail sur chacune d’elle, mais je préfère m’attarder sur la technique la plus en vogue en ce moment. C’est la pêche au bar avec différents leurres.

Le bar aux leurres :

Une technique qui s’est très vite imposé comme la technique pour pêcher du bar. En effet le bar est un carnassier vorace dont l’énervement et la curiosité sont ses principaux défauts. Une bonne animation devant la gueule d’un bar et celui-ci ne résistera guère longtemps.

Que ce soit en bateau ou du bord vous pouvez utiliser deux grandes familles de leurre, les poissons nageurs en matière solide ou les leurres souple, faite de matière plastique et souple dont le succès n’est plus à démontrer. Mais ce n’est pas tout, rien ne sert d’avoir le meilleur matériel du monde si vous n’avez pas un minimum de connaissances sur votre adversaire : Le Bar !

Une pêche technique avec un carnassier redoutable

Photo extraite du site http://www.guide-peche-bar.com/

J’ai déjà pas mal décrit ses mœurs et son comportement plus haut, je vais juste y ajouter un petit détail. Il y a deux moments pour pêcher le bar, lorsque qu’il se déplace (soit pour rejoindre son poste de repos soit au contraire lorsque qu’il rejoint son poste de chasse) et lorsque qu’il chasse, ont dit alors qu’il est à l’affût, tapis derrière une roche ou sur le fond prêt à bondir sur sa proie.

Suivant ces deux moments, le leurre utilisé ne sera pas le même: en effet un bar se déplaçant n’aura pas de mal à venir chercher sa proie sous la surface ou entre deux eaux. Les poissons nageurs à bavette courte, poppers ou autre leurre de surfaces seront idéal.

Au contraire un bar à l’affût derrière son rocher attendra le moment ou la proie est la plus proche de lui ou du fond pour attaquer, un leurre souple de type shad en vertical ou encore les poisons nageur a grande bavette seront idéal pour racler le fond et attirer la curiosité de notre Bar.

Une des règles est de posséder un bon éventail de leurres différents avec plusieurs coloris, certains pêcheurs s’accordent à dire qu’il faut une vingtaine de lancer sans attaque ou poursuite avant de changer la couleur. Puis après trois couleurs différentes, changer le type de leurre afin d’exploiter une autre couche d’eau. Je pense qu’il n’y a pas vraiment de règle à la pêche et que le choix du leurre et de sa couleur se fera suivant le feeling du jour.

Il est important de disposer d'un bon nombre de leurre différent pour la pêche du bar.

Photo extraite du site http://pechemed.free.fr

D’une manière générale, un leurre pour un carnassier est un ensemble de signaux qui sont : des ondes vibratoires, haute et basse fréquence (signal sonore), des couleurs, une taille, une nage et souvent des yeux (signal visuel) ou encore des odeurs, simulé par des attractants (signal olfactif). Cette ensemble de signaux reçu par le carnassier lui permet d’identifier la proie et surtout de la localisé. Sans aucuns signaux, pas d’attaque. Il existe des centaines de leurres et le choix est souvent difficile, pour ma part j’applique souvent l’emploi de leurre reflétant le mieux les proies naturel du bar. Le lançon étant généralement la base, je choisi des couleurs blanche, bleuté ou encore verte, se rapprochant le plus du milieu naturel du bar.

Mais la pêche du bar ne se résume pas seulement au choix d’un leurre ! Le leurre le plus réaliste n’aura certainement aucun succès si l’animation de ce dernier est mal réalisée !!! Certain jour une récupération linéaire lente ou rapide fonctionnera à merveille alors que le lendemain des pauses plus ou moins longues permettront de déclencher l’attaque ! Aucune règle ne régit l’attaque d’un carnassier, c’est aussi sa qui fait la pêche !

J’ai la tendance à utiliser les leurres souple pour la pêche du bar en laissant souvent de côté le traditionnel poisson nageur (peut-être à tord, je l’avoue !) J’ai donc décidé de vous faire un petit top 3 des meilleurs leurres souples en 2012 pour la pêche du bar.

La pêche au meilleur prix !

Le X Layer de mégabass : Une vraie tuerie ce leurre, dégageant de fortes vibrations, idéal pour la pêche de zone encombré du bord. Je l’utilise avec de petites têtes plombées en linéaire avec de courtes pauses pour le faire tomber au fond. Les bars raffolent de son attractant. Pour les couleurs, j’utilise principalement :

Le x-layer un leurre souple idéal pour le bar !

Le X Layer couleur Ayu

un leurre souple fait pour la pêche au bar

Le X Layer Wakasagi

Mon article sur le X Layer

 

Le One Up Shad de Sawamura : C’est surement le leurre qui a remporté le plus de succès et de poisson trophée en 2012, surtout en eau douce. Je l’utilise régulièrement sur le bar, avec son rolling et son corps autorisant des vitesses de récupération rapide sans pour autant décrocher ! Quelques bonnes couleurs pour la pêche du bar :

Un nombre de coloris unique pour la pêche du bar au leurre

One Up Shad couleur Pro Blue Shad

Un rolling parfait, un attractant qui marche, le one up shad pour le bar

One Up Shad couleur White pepper

Mon article sur le One Up Shad

 

Le Black Minnow de Fiiish : Un leurre qui a énormément fait parler de lui en 2012, avec son système de tête plombée unique et sa nage quasi parfaite, il a été créé pour le bar et a sans nul doute réussi à s’imposer auprès de nombreux pêcheurs de bar. On entendra surement parler encore de lui en 2013 ! De bonnes couleurs :

Leurre nouvelle génération idéal pour le labrax

Le Black Minnow couleur bleu

Le black minnow un succès en 2012 pour la pêche en mer

Black Minnow couleur Or

 

Mon article sur le Black minnow

 

Bien sur cette liste n’est pas fermée et a été faite selon mes réussites au bord de l’eau ! C’est donc la fin de ce petit guide sur la pêche au bar, vous devriez y trouver de nombreux renseignements même si tout n’est surement pas dedans, étant donné qu’on pourrait écrire des livres et des livres sur ce sublime carnassier au combat toujours puissant, qui nous apporte notre petite dose d’adrénaline.

Et pour cette espèce en particulier, étant donné les indices nous montrant que le nombre d’individus est en chute libre, surement dû à la sur pêche industrielle ! Pensez au No Kill pour que nous puissions continuez à jouer avec cet adversaire redoutable et pour que les générations future puisse connaitre le bonheur de pêcher un bar !

Choisissez votre matériel au meilleur prix ICI !

429
Partages

37 Commentaires

  • très bon article, très bien ficelé et assez complet pour les débutants.
    merci
    ps.pourrait on avoir une petite info sur le choix canne et moulinet

  • Bonjour
    Merci pour votre commentaire, c’est vrai que je ne parle pas de l’ensemble canne moulinet car je pense qu’il faut faire cela aux cas par cas. En effet vous n’utiliserez pas forcément le même matériel si vous pêchez le bar en bateau ou du bord et ensuite vient votre budget ! Je pense que pour débuter avec un bon ensemble il faut compter 200€ ! Je partirai soit sur une sportism de sakura, soit sur un nasci ax et ensuite le top un symètre 2500 FL je pense que pour débuter, c’est du matériel de qualité, avec une belle résonance et de la robustesse !

    http://www.peche-partage.fr/la-canne-sportism-de-sakura/
    http://www.peche-partage.fr/canne-nasci-de-shimano/
    http://www.peche-partage.fr/test/test-le-moulinet-shimano-symetre-2500-fl/

    amicalement,

  • Bonjour, concernant les heures de pêche les plus favorables, je suis d’accord avec ce qui a été dit plus haut, mais je pense qu’il vaut quand même mieux privilégier le petit matin ou le soir, surtout à la belle saison, pour une raison très simple: a ces heures, il y a beaucoup moins de bateaux !

  • C’est vrai que ce sont des périodes plutôt bonne pour la pêche aussi bien pour le bar que d’autres espèces ! 😉

  • Et ouaih… L’avenir,comme la pêche appartient à ceux qui se lèvent tôt ! Si quelqu’un connait un Ligneur professionnel qui débute sa journée à 10H00 du matin, qu’il me fasse signe ! Longue vie à ce blog Pat

  • bonjour,
    Excellent article pour un débutant comme moi !!!
    Juste quelques précisions pour le matos j’ai un budget de 200-250€ et je pêche en bateau sur les côtes normande.
    j’ai regardé les liens des cannes et du moulinet seulement quelles sont les caractéristiques de la canne pour la pêche au bar ? il y a vraiment une grande différences entre le moulinet 2500 et le 4000? je peux grossir mon budget si c’est pour éviter de le changer…

    A très vite
    David

  • Hello

    Si tu pratique surtout en bateau, prend une canne petite s’approchant des deux mètres ! Je pratique souvent avec une canne dites polyvalente du genre 15/50gr ou 10/40gr etc

    Le moulinet en 2500 reste pour moi le meilleur rapport poids/puissance 😉 !

  • Ok merci d’avoir répondu si vite !!! je vais acheter ça lundi et mardi je sors en mer si elle veut bien 😉

    à bientôt

  • Excellent article permettant une belle découverte de cette peche. J’ai observe que l’aurore et le crépuscule sont les meilleurs moments de peche mais surtout c’est la marée qui conditionne d’abord l’alimentation du bar. le top ? Crépuscule marée basse + 1 a + 3 en prospectant plateaux rocheux puis plages. J’ai note une recrudescence d’attaques sur leurres durs ( blancs ou bleutés ) petite bavette depuis septembre. Attaques très violentes et périodes de frénésie avec prise de 5-6 bars de même taille a ces moments. Je peche les plateaux rocheux aux alentours de Lorient. Si quelqu’un du coin veut bien me faire part de ses expériences ? Merci

  • Très bon complément d’information !!! Il est clair que le crépuscule et l’aurore multiplie généralement l’activité des poissons en général, pour ce qui est des marée je pense que cela dépend du coef mais également de la phase lunaire.

    Vous pêchez du bord ? Je pratique également sur Lorient 😉 !

  • bonjour tres bon commentaire je suis en méditerranée sur argeles ici pas de marée j 60 piges et jamais pécher un petit renseignement svp quelle tête pour le x layer quel poids quel montage un gars ma dit qu’il fallait utiliser devant le leure un montage dit teaser je vous remercie de vos conseils que vous pourriez me donner

  • Bonjour, pour Alain Romeu: Une multitude de têtes plombées peuvent s’adapter au X Layer, entre autres:la deep jig head de chez Berkley (yeux phosphos) la Decoy sv67 ou encore les Storm « Lipweight » qui donneront une nage très particulière. Un bon revendeur doit être capable de te conseiller, c’est son boulot ! Pour l’utilisation d’un teaser devant un X layer, pour moi c’est non. bonne pêche ! Cordialement Pat

  • Bonjour et bonne année 2014 à tous, je répond tardivement…Non, je ne pêche plus du bord car j’ai la chance d’avoir un bateau depuis 3 ans! Mais j’ai pas mal pratiqué la pêche au bar, surtout dans les estuaires Aven/Bélon; On est presque voisins! Aujourd’hui je suis beaucoup moins focalisé sur le bar.Je pêche un peu de tout, selon les saisons: maquereaux, lieux, tacauds, vieilles daurades, merlans etc…Mais je ne pratique que la ligne, pas de filets! Je connais assez bien « le quartier » car j’ai été professionnel par le passé, alors évidemment ça aide! A bientôt sur le blog

  • Très bon article, plein de petits trucs et astuces!
    Je viens tout juste de commencer la peche au leurre, et je peux vous dire que la plupart des articles m’ont bien aidés.

    Si des gens sont du coin (bassin d’Arcachon) n’hésitez pas à me conseiller 🙂

  • bonjour a tous je vais en vacance cette année en bretagne du coté de doélan,le pouldu pouvez vous m indiquer des endroits pour pécher le bar en surf ,aux leures
    merci a tous

  • Pour lefebvre, bonjour, votre question est un peu confuse: Vous dites, pêcher le bar en surf, aux leurres…Or il s’agit de deux techniques différentes: Par surf, j’entends, surf casting, c’est une pêche « au posé » comme ces gens que l’on voit sur les grandes plages, avec leur 2 ou 3 cannes tenues par des piques, enfoncées dans le sable, surf casting signifie lancer dans la vague. La pêche aux leurres, durs ou souples est une pêche « en lancé/ramené ». Pour le surf, je vous conseil plutôt Guidel- plage, rive gauche de l’estuaire de la LaÏta, (en 56) il y a même un club de surf-casting par là bas…Sinon, pour la technique aux leurres, il existe une multitude de petites criques entre Le Pouldu et la rivière de Merrien (29), dans l’ouest donc, qui sont toutes très intéressantes à prospecter: Porz-Lamat, Porz- teg, Porz-Chinec, Porz- Bali etc…Procurez vous une carte d’état major (la 0620, de Quimperlé à pont-Aven) ou allez faire un tour sur Google map pour découvrir ces magnifiques endroits. Bonne vacances pour cet été et bonne pêche ! Kénavo, Pat

  • merci pour votre réponse. oui je mettais mal expliquer ,en surf-casting ou aux leurres . quels sont les meilleurs appats dans ce coin au surf
    bonne journée Kénavo

  • Bien que n’étant pas un spécialiste, pour le surf-casting, je pense qu’une multitude d’appâts peuvent être utilisés: Pieds de couteaux, myes, languettes d’encornets, petits crabes verts vivants en montage « wishbone », bibis, arénicoles, excellent mais fragiles (ça ne tient pas longtemps) ou encore sardine entière très fraîche, avec un montage en tandem et fil élastique à ligaturer, surtout à la tombée de la nuit. Un des éléments essentiel à prendre en compte, vu que vous allez pêcher en été, avec une eau assez claire, c’est la discrétion=long traînard, fil très fin en fluorocarbon. Cordialement Pat

  • Bonjour, super article… On voit la passion. Est-ce valable de faire macérer des leurres souples dans une bouillie de 1 à 2 sardines pendant la nuit ? L’odeur peut attirer un temps le bar. J’ai vu qu’il y avait de bons spots à lieu et bar sur des épaves entre les « moutons » et « Glénan » dans les 30 m de fond, une bonne pêche à la verticale avec des leurres souples.

    Merci

  • Bonsoir, je n’ai jamais tenté de faire cela mais sachez qu’il existe divers attractants en spray ou en pate et qui sont souvent trés efficace !

    Le spot de pêche que vous décrivez semble trés bien adapté a la pratique du leurre souple 😉

  • Bonjour tout l’monde, joli article et retour d’expériences tjrs très intéressants a lire =)
    J’ai débarqué depuis peu a Lorient (venus de contrées lointaines du sud) 25ans et je ne connais personne dans le nord (le nord étant pour moi + haut que Lyon =D ) , j’ai un père et un frère passionnés de chasse/pêche et j’aimerait que dans 3ans quand je redescendrait dans mon sud, je puisse leur raconter de belle pêches sur les magnifiques cotes bretonnes =) Mais voila, je part un peu de zéro, dans un pays inconnu pour moi, alors je vais suivre tout bons conseils que je trouverait, les montages m’intéresse beaucoup, les détails sur les différents éléments qui composent les lignes etc ( je cherche toujours en vint, un site dédiés aux montages et a leurs descriptions/expériences détaillés…(avec photos a chaque fois)p-e l’idée vous plairait?) et qui sait, p-e que l’un de vous Lorientais…me proposera une sortie découverte :p Un peu + serieusement… j’ai monté une canne(3m50 et moulinet ‘moyen’) avec : Tresse moulinet > agrafe émerillon > Bulrag 30gr > agrafe > 1m80 de fluo > Raglous blanc 6/8cm je crois, tete plombé 5/6gr, teaser perle fluo et avec une cuillère (ensemble raglous déjà monté, j’aurait aimait trouvé une cuillère seule séparée pour la placer 5/8cm devant le raglous mais je n’en ais pas trouvé encore 🙁 ) et je compte aller à l apointe du Talud demain certainement sur les coups de 17H/19H ou vers Lomenéje crois qu’il y a une digue sympa labas en milieu de marée… (mon autre canne n’a rien de monté mais j’ai des plongeants et semi plongeant a tester et aussi j’aimerait tester au bouchons sur une digue ou ponton de préférence, si quelqu’un en connait vers ici? avec appâts naturels…couteaux par exemple j’en ai jamais encore pêché..j’aimerait..) Voilou, ds l pour cette tartine, et longue vie au forum ! Bne pêche a ts 😉 +++

  • Bonjour BruBru56 !

    Et bien pour t’orienter un peu, la pointe du talud est très bonne mais souvent très fréquenté ! Tu y fera certainement de belle pêche sinon en allant un peu plus vers le finistère tu peux par exemple aller a doelan ou encore au belon.

    Pour les appâts le calamar ou encornet est généralement très bon par ici !

  • Sa tombe bien c là ou je voulais aller ce WK (Doelan) , coment attrape t’on des calamars ? il faut repérer des spot a haute profondeur direct, et des traces d’encre même j’ai crus lire? au leurre lèger (bouchon? quel genre de leurre?) m’enfin si kelkun peut m’éclairer merci.

  • Pour les calamars je vais généralement à la poissonnerie en acheter un ou deux car la saison est passé (généralement novembre/décembre par chez nous).

    Sinon pour les pêcher, vous pouvez les pêcher avec une turlutte en animation souvent lente !

  • D’accord merci du tuyau ! J’ai pris des X Layer Ayu ojd et des bas de gamme qui ressemble aux Up One Shot (blanc et bleu), j’ai monté deux ligne ac tete plombé simple et une ligne en Drop shot pour port, j’ai bien envie d’essayer d’y mettre un X Layer pour tester au port… meme si j’imagine que c’est pas trés indiqué..x) bref voila, a la base c pour appats naturel que j’ai monté la ligne drop shot.

  • Pour Bru Bru 56, j’ai pas mal pêché à la bulle… Je vois bien de quoi tu parles avec ton raglou monté avec une cuiller, il s’agit de la cuiller « Angel » crée par Ange Porteux… C’est pas terrible… Je te conseil plutôt ce montage: 1 grosse bulle (80 gr), tu supprimes, tu coupes l’anneau du bas, tu la rempli au 3/4 d’eau douce. Tu mets un anneau brisé avec un émerillon triple (les meilleurs sont les noirs avec des perles rouges) prends des raglous de 14 cm dos gris/noir et blanc nacré, le bas de ligne de la bulle au raglou doit faire env. 2,20m, tu peux ajouter un petit plomb chevrotine env. 40 cm devant le leurre + un tout petit émerillon baril à mi-longueur. Quand je pratiquais cette pêche, on ne mettais pas de tresse mais du nylon 30 c/°m sinon tu t’exposes à de bien vilaines perruques ! Encore 1 petite astuce : Quand tu lances, juste avant que la bulle tombe à l’eau, tu stoppes brièvement ton fil à la main pour que le raglou soit derrière la bulle ! Pigé ? Par contre je doute que la période soit très favorable…Plutôt à partir de mai/juin. Bonne pêche à tous. Pat

  • Cc Pat merci! mais je ne comprend pas ce passage  » 1 grosse bulle (80 gr), tu supprimes, tu coupes l’anneau du bas  » et aussi celui la  » Tu mets un anneau brisé avec un émerillon triple  » … et plu de cuillère donc ? mais au passage… mon raglous et au fond du port de lorient dejà MDR j’en reprendrait mais pas dessuite! mais sa m’intéresse merci 😉

  • Pour BruBru56: Ben oui les grosses bulles comportent 2 anneaux, tu en supprime 1, car le rôle d’une bulle, outre le fait de servir de poids propulseur et de flotteur en même temps, son intérêt est aussi de provoquer « une onde » à la surface qui intrigue et attire le poisson; donc en supprimant l’anneau du bas, tu te retrouve, avec une bulle de la forme d’un oeuf, qui fera de belles « rides sur l’eau. Pour ta 2 ème question, il faut bien relier le fil du moulinet à bulle ! Tout comme il faut bien relier le bas de ligne à la bulle ! Et pour relier tout « ce petit monde », il te faut un anneau brisé assez gros, qui va se fixer sur l’anneau de la bulle et en même temps recevoir l’émerillon triple qui lui, va recevoir : 1, le fil du moulinet, et 2, le bas de ligne. Avec un tel montage tu limites les risques de brouille, et ton raglou aura une belle nage derrière la bulle…Manque plus que le poisson ! Bonne pêche. Pat

  • Super article, j’aurais voulu savoir la différence de meilleur prise, le surf-casting ou au leurre ?
    Merci

  • Bonjour

    Cela dépend, il y a beaucoup de facteur qui rentre en jeu mais la pêche au leurre attire les carnassiers en général alors que le surfcasting peux prendre de nombreuses prises différentes !

  • Bonjour,

    Merci pour tout vos conseils.
    J’ai délaissé le surfcasting depuis des années car je n’aime plus trop la pêche statique.
    J’aimerai m’équiper pour pêcher aux leurres, du bord de plage dans les landes et marcher le long de la côte. J’ai repérer une canne : la Daiwa crosscast http://goo.gl/1YhZjj , j’hésite entre 2.82 et 3.04m. Mais par dessous tout, je ne sais pas quoi mettre comme moulin dessus. J’ai vu votre article sur l’exage FD; un 3000 SFD ça irait, ok pour la mer et la tresse ? Modèle pas trop vieux ?
    🙂

Laisser un commentaire