Une refonte de la réglementation de la pêche en eau douce !

Les associations de pêche pour savoir comment pêcher !

La fédération nationale de la pêche en France veut effectuer une refonte de la réglementation sur la pêche en eau douce et ce, avec application dès 2015 ! De ce fait, de nombreux débats devraient être organisés courant 2013 entre les AAPPMA, les fédérations départementales puis les unions régionales afin de maximiser cette refonte de la loi du 29 juin 1984 relative à la pêche en eau douce et à la gestion des ressources piscicoles.

 

Pourquoi une-t-elle refonte ?

Les années ont passées et les mentalités également, il est constaté que la pêche est de moins en moins pratiquée pour se nourrir mais plutôt dans le cadre d’un loisir, afin d’être en adéquation avec la nature et d’y pratiquer une activité physique ! Il est également constaté que le nombre de prises remises à l’eau est en perpétuelle augmentation tandis que la consommation du poisson pêché est en baisse.

De plus, de nombreuses associations voient leur nombre d’adhérents diminuer sans pouvoir y trouver une solution et la biodiversité de nos eaux a bien évolué, avec des espèces en danger et de nouvelles encore peu connues il y trente ans.

La pêche un loisir avec un nombre de pêcheur qui diminue !

Avec l’ensemble de ces constats, une reforme semble obligatoire afin d’ajuster et de simplifier la loi pour que la pêche de loisir persiste et que la gestion de la ressource s’améliore !

 

Que vise la réforme ?

La réforme de la pêche de loisir en eau douce vise à combler plusieurs vides juridiques et à ajuster certaines lois afin de préserver nos ressources piscicoles.

Par exemple les dates d’ouverture de la pêche en deuxième catégorie : cette loi, à l’époque, faite pour préserver la reproduction du brochet ne prend pas en compte la reproduction du sandre et du black bass de plus en plus représentés dans nos eaux. Certains départements ont donc durci leur loi par arrêté préfectoraux afin de palier à ce manque ! De plus les procédés et techniques de pêche ayant évolués, la loi décrivant les types de pêche ayant droit d’être utilisé n’est plus vraiment à la mode de notre temps et doit subir un lifting pour éviter au pêcheur d’avoir des doutes !

La réforme vise également de nombreux autres sujets tel que la protection du brochet en première catégorie, les tailles de capture, le nombre d’hameçons mais également la pêche du silure qui se développe de plus en plus, la classification des espèces nuisibles, empêchant pour certaines d’entre elles une remise à l’eau !

La pêche et les tailles de capture !

 

Pour résumer, il était déjà temps de faire quelques choses et cela ne peut apporter que du bon sur le maintien de nos ressources mais également sur notre passion, la pêche qui ne pourra que perdurer avec une modification des lois faite intelligemment !

Vous pouvez retrouver l’ensemble du plan d’action de la fédération nationale de la pêche en France sur un PDF disponible ICI 

Un petit vote

10 Commentaires

  • pour la reglementation ok mettez la taille du brochet a 60cm le sandre a (50cm mais le probleme et pas la il y a un manque de pecheur partout vu que le permis de peche et trop cher le peut de pecheur remette leur poisson a leau pourquoi payer aussi cher je suis ancien garde de peche federale je vous et mis mes opinion a moi mais aussi par dautre pecheur jai ete garde pendant 15ans je sais de quoi je parle merci

  • Je comprends votre opinion surtout que dans certain cas on ne voit pas trop ou part l’argent !

  • Oui c’est çà continuez à nous enmerder avec vos dizaines et dizaines de réglementations ou loies qui en plus diffèrent d’une région ou d’un lieu à l »autre.Vous vous étonnez qu’il y ait moins de pécheurs ,servez vous de vos cerveaux.La plupart des président de fédérations de peche ne pechent pas eux memes et n’y connaissent rien.Dire qu’en mer des cons pareils nous pondront toute une ribambelles d’articles un jour à nous plaisanciers alors que le respect de la maille suffit en mer compte tenue qu’on laisse braconner les professionnels.En eau douce il y a beaucoup d’incapables qui font fuir meme les accrocs de la peche ,c’est vous dire si ça donne envie d’aller tremper le fil quelque part en touriste .Vous etes responsables de ce qui se passe .

  • Vous ??? Vous me parlez à moi ? Car je ne fait que relayer l’information ! De plus le but de cette réforme et justement de remettre tout à plat et donc d’avoir la même loi dans tout les départements le but est bien de tout harmoniser et non d’ajouter des lois inutiles ! Je pense que cela ne peux que faire du bien, la lois de 1984 étant complétement dépassé pour la préservation de la ressource !

  • Pour le silure essayez de voir si un plan de pêche a la bouée un peu plus tard dans la soiree pourrait être autorisé , prolonger la date d ouverture du sandre a fin juin ainsi que du black bass !! Trop de poissons se font prélever sur les frayères c est un désastre !!!! Après je dis ça mais je dis rien ;) cordialement !

  • Je ne suis pas vraiment de votre avis, ses propos étaient tenu il y a de cela des années mais il faut évoluer et prendre différents facteurs en compte !!! Il y a bien pire que le silure comme par exemple les cormorans !!!

  • Bonjour,
    1) Pourriez vous remettre avec les cartes enfants un petit mémento pour leur apprendre ce qu’ils doivent faire et ne pas faire à la pêche. (réglementation de base). Les distributeurs de cartes auraient la charge de distribuer,sur le net aussi en imprimant la carte. Merci
    2) erradiquer les cormorants et sillures.

  • Mon commentaire arrive un peu tard…
    Je pense qu’il faut revoir la réglementation en général qui n’est plus adaptée. Il y a trop de spécificités entre les départements et les plans d’eau. Il m’arrive de changer de département pour pêcher.
    A chaque fois je suis obligé de vérifier la réglementation du département en question pour savoir si elle est identique à celle de mon département d’origine. C’est une prise de tête, surtout que l’on va pêcher pour se détendre et pas se faire des nœuds au cerveau :)

Laisser un commentaire