Prise en main d’un sondeur ! Partie 1

Le sondeur est de plus en plus présent sur les embarcations, aussi bien sur les bateaux de pêche, que sur un float tube en passant par la petite barque ! L’outil se généralisant, il est important de connaitre son fonctionnement, de savoir ce qu’il peut apporter mais aussi de faire son choix parmi les nombreux modèles.

le réglage d'un sondeur

Cependant attention : beaucoup pensent que le sondeur permettra une pêche facile ! Le sondeur est une aide certaine si on sait l’utiliser, mais il ne fait pas tout. Vous ne devez pas acheter un sondeur dans l’optique de ne plus faire de bredouille !!!

 

Un sondeur comment ça marche ?

Un sondeur est composé de deux parties :

–        Un sondeur (écran permettant d’amplifier et de retransmettre le signal de façon graphique)

–        Une sonde (Permet d’envoyer et de réceptionner les ultrasons)

Il est important de distinguer ces deux termes afin de bien comprendre l’explication !

L’ensemble sondeur / sonde permet une lecture du fond à la verticale de la sonde. Vous pouvez, grâce à cet ensemble, déterminer la nature du fond, les obstacles et reliefs présent sur celui-ci, connaitre la hauteur d’eau sous le bateau mais également détecter un poisson à une hauteur donnée. Pour effectuer tout cela, le sondeur envoie un signal électrique à la sonde, la sonde transforme ce signal en ultrasons émit vers le bas selon des fréquences définies (Généralement 50 hertz pour l’eau salé et 200 hertz pour l’eau douce) Même si les modèles de nos jours peuvent effectuer les deux.

Le fonctionnement d'un sondeur

L’onde se propage dans l’eau à 1500 m/s, dès que cette onde rencontre un obstacle, le fond, une branche ou encore un  poisson, une partie de cette onde est renvoyée vers le haut. La sonde capte donc le retour, puis envoie un signal vers le sondeur qui transforme l’information dans notre langue, c’est-à-dire de manière graphique, nous donnant la profondeur de l’obstacle et sa nature.

Chaque impulsion et donc chaque retour est affiché sur le sondeur, nous donnant un défilement régulier ! Ça c’est le travail de la machine que je représente par 10% du travail complet mais l’utilisation d’un sondeur ne s’arrête pas là, les 90% qui reste c’est l’utilisateur et sa lecture des informations !

 

Installation d’un sondeur !

Prise en main :

Avant l’utilisation du sondeur vous devez prendre le temps de l’installer correctement afin que les données qu’il vous renseigne ne soit pas faussées. Dans un premier temps, une étape que beaucoup néglige, il faut lire la notice, connaitre les modes de fonctionnement mais également les fonctions que renferme votre sondeur. Quasiment tous les modèles de nos jours disposent d’un mode simulation permettant de vous entrainer facilement. Les sondeurs disposent également d’un mode automatique et d’un mode manuel ; il est important d’apprendre à manier votre sondeur en mode manuel car le mode automatique à ses faiblesses.

 

Installation :

Vous avez passé la soirée à lire la notice à vous entrainer. Le lendemain vous débuter l’installation du sondeur sur votre embarcation ! Une étape cruciale !

De la fixation de la sonde dépendra la qualité du signal, il existe de nombreux support de sonde vous devrez choisir le plus adapté à votre embarcation. Il existe quelques règles simples à appliquer :

–        La sonde est généralement placée sur le tableau arrière.

–        Elle doit être placée le plus loin de l’hélice du moteur.

–        Certaines sondes indiquant la vitesse doivent dépasser un peu de l’eau, mais rester avec la partie inférieure immergée même à forte vitesse !

–        Inclinez la sonde de quelques degrés vers l’arrière !

La sonde installée, vient l’installation du sondeur, généralement vendu avec son support modulable. Il est fixé près de la console de pilotage. Les sondeurs doivent être alimentés en 12 volts, leur consommation reste faible. Effectuez des branchements corrects pour éviter divers arcs ou flashs qui pourrait endommager le sondeur.

 

Les réglages :

L’installation est terminée, passons maintenant aux réglages du sondeur : beaucoup utilise un sondeur très mal réglé mais beaucoup également utilise le sondeur juste pour avoir une profondeur et non pas pour une détection de poisson. Les modèles de nos jours étant de vrais bijoux technologiques, il serait dommage de se priver d’une telle possibilité !

Comme je le disais plus haut, la première chose à faire est de lire la notice afin de comprendre les différentes fonctions et possibilité de l’appareil ! La navigation dans les menus doit être fluide et facile pour vous.

Le réglage de la sensibilité est primordial sur un sondeur, en augmentant celle-ci vous augmentez la détection même des plus petits obstacles. Par conséquent l’information est plus claire et moins erronée. Cependant, suivant la zone ou vous pêchez, le fait de mettre votre sensibilité au maximum vous remplira l’écran …. Trouvez le juste milieu : si vous pêchez en verticale vous devez être capable de détecter et de suivre l’évolution de votre leurre de 5cm facilement !

L’autre paramètre important reste la diminution voir la suppression des filtres : tous les nouveaux appareils en sont équipée, Ils peuvent vous priver d’informations importantes, les maintenir à un minimum est important même si des fois vous ne pourrez pas faire sans.

 

Prise en main d’un sondeur ! Partie 1
5 (100%) 1 vote

5 Commentaires

  • La pêche à l’échosondeur c’est comme la chasse avec un fusil à lunette : à réserver aux guignols qui ne savent pas « sentir » un plan d’eau ou qui sont suffisamment bigleux pour rater un sanglier à 20 mètres !

  • On peut effectivement le voir comme ça ! Les anciens faisaient sans !!! Après cela apporte un peu de confort, je parle de mon avis personnel bien sur mais j’utilise mon combiné GPS/ sondeur uniquement en mer et je dois dire que c’est très agréable de pouvoir choisir parmi mes 1030 points de pêche enregistrés sans me soucier de retrouver la ou j’ai fais du poisson !

    Après en eau douce il est clair que cela ce discute surtout sur de petit plan d’eau.

  • J’avais raté cet article; Avec tout le respect que chacun doit aux autres commentateurs; Mr KaraMan, désolé , mais c’est vous qui êtes à côté de la plaque ! Allez donc aujourd’hui en mer sans GPS et avec une simple sonde à main et vous verrez le résultat ! Un bon conseil: Prévoyez un peu de sous, pour vous arrêter au retour (en toute discrétion !) chez le poissonnier le plus proche …

  • Désolé mr Karaman mais si l’on suit vos réflexions à la lettre je vous conseille de laisser votre voiture au garage et marchez à pied la voiture c’est pour les fainéants. Excusez-moi

Laisser un commentaire