Entretien et réparation d’une canne à pêche !

Entretien des cannes à pêche

L’entretien et la réparation d’une canne à pêche est essentielle si l’on veut faire perdurer notre matériel. Je vais essayer de vous donner quelques astuces et conseils qu’il m’arrive d’utiliser !

Les cannes à pêche, avec leurs différentes utilisations et surtout avec le temps, sont amenées à se dégrader, anneaux, blank, emboitement ou encore poignée, subissent les intempéries, le temps et des conditions de pêche parfois difficiles.

Les anneaux :

Les anneaux d’une canne à pêche sont victimes de l’abrasion due au nylon, à la tresse ou au fluorocarbone. Le frottement exercé par les centaines de mètre de fil qui passe à chaque lancer ou chaque rembobinage peut dégrader les anneaux de votre canne, jusqu’à finir par les faire céder. L’anneau le plus fragile reste l’anneau de scion, une vérification précise de cet anneau est essentielle. En effet la moindre fissure peut endommager votre fil à chaque passage, jusqu’à la rupture de celui-ci. Surveillez également les ligatures de chaque anneau du blank : sans entretien régulier ils vieilliront très mal !

Les anneaux d'une canne à pêche sont essentiel !

Si un anneau est endommagé, il faudra le changer. Pour l’anneau de tête cela reste assez facile, on dilate lentement le tube avec une source de chaleur avant de l’extraire. Une fois extrait, un ponçage léger puis on colle le nouveau avec de la résine époxyde.

Pour les anneaux du blank, il faudra supprimer les anciennes ligatures sans abimer le blank, c’est essentiel ! Eliminer les traces de vernis restant puis repositionnez l’anneau neuf. Attention le travail de ligature n’est pas des plus faciles !!!
Les emmanchements :

L’emmanchement est un élément important sur une canne à pêche avec différents brins ! Il reste fragile et le moindre grain de sable peut rendre votre canne à pêche inutilisable.

Je pratique quelques règles afin de garantir l’intégrité de cette partie :

–        Supprimer toutes salissures: sable, sel, boue, végétaux.

–        Emboitez votre canne longitudinalement, ne faites jamais tourner l’un des brins sur lui-même !

–        Après une sortie en mer, un rinçage abondant de cette partie.

Les emboitements sur les vieilles cannes à pêche prennent du jeu, mais votre canne n’est pas foutue ! Pour un léger jeu, appliquez une couche de vernis comme pour les ligatures. Pour un jeu beaucoup plus important appliquez de la colle époxyde, laissez sécher puis poncer pour ajuster le diamètre.

 

Le blank :

Pour ma part je ne pratique pas la réparation à base de manchon. Cela modifie les caractéristiques d’une canne à pêche ! Je préconise l’envoi chez le constructeur pour les cannes de forte valeur pour les autres c’est généralement poubelle suivant l’étendu des dégâts.

Encore une belle nouveauté avec la refonte de la canne trinis neo de chez sakura

Le nettoyage de la canne :

Une étape à ne pas négliger après chaque sortie, cela prend peu de temps, alors pensez-y !

Je lave mes cannes à l’eau chaude et au liquide vaisselle, un coup d’éponge sur toute la longueur. Je nettoie également les emmanchements en n’oubliant pas d’essuyer au fur et à mesure. Je les enduits généralement de paraffine afin d’assurer un minimum de protection et une faciliter au prochain emboitement.

J’utilise également une brosse à dents pour les anneaux et le filetage du porte-moulinet, suivi d’un bon rinçage !

un bon entretien d'une canne à pêche est primordial

Pour les poignées en mousse, trempez là dans l’eau savonneuse, laissez un peu s’imbiber puis frotter à la main doucement. Rincez et répétez l’opération plusieurs fois.

Pour les poignées en liège, un petit coup dans l’eau de javel et elle retrouveront très vite leur état initial. Attention ne négligez pas le rinçage abondant.

 

Voilà un petit guide succin pour l’entretien de vos cannes à pêche, pour faire perdurer votre matériel le plus longtemps possible !

Un petit vote

2 Commentaires

Laisser un commentaire