En apprendre plus sur le corégone et sur les techniques de pêche

Le corégone est un poisson peu connu du grand public, un poisson mystérieux souvent menacé !

 Le Corégone

Le corégone, un poisson présent dans nos lacs alpins

Nom scientifique : Coregonus albula et Coregonus lavaretus
Famille : Salmonidé
Poids maximum : 3kg
Taille maximale : 80 cm
Durée de vie : Maximum 10 ans

Description du Corégone

Le corégone est un poisson encore méconnu, des études sont en cours pour en apprendre plus. Présent essentiellement dans le nord de l’Europe et de l’Asie, c’est un poisson d’eau froide que l’on retrouve en France dans les lacs alpins. On retrouve deux souches en France : Le Coregonus peled qui a remplacé le Coregonus Fera (espèce éteinte) sur le lac Léman et le Corégonus lavaretus présent sur le lac du Bourget

Suivant la localité, le corégone est appelé différemment. Par exemple on l’appelle Lavaret dans la région du Bourget et Fera dans la région française du Léman (même si cette espèce a disparu …). En Suisse, on retrouve d’autres noms comme Palée, Albick ou Blaufelchen.

Dans les grands lacs alpins, l’espèce est autochtone, elle est apparue lors de l’ère glaciaire à la fonte des glaciers. Dans les autres lacs, l’espèce a été introduite par l’homme …

La pêche du corégone au lac du bourget

C’est un poisson de couleur blanche argentée parfois gris bleu avec de grandes écailles sur les flancs, son dos peut être plus foncé tirant sur le verdâtre. Son corps est profilé, sa tête de petite taille est terminée par un museau fuselé !

Régime alimentaire

Quelques études ont été faites en 2003 sur l’alimentation des corégones du Léman. Dans le régime alimentaire de ce poisson, on y retrouve essentiellement du zooplancton et quelques mois de l’année, des chironomes (insecte de la famille des moustiques). Ces derniers sont essentiellement présents dans l’alimentation des corégones pendant les mois de février, mars, avril et septembre !

La reproduction du Corégone Blanc

Le corégone commence à se reproduire à l’âge adulte, c’est-à-dire entre sa troisième et quatrième année. A l’automne, entre le mois de novembre et de décembre, en fonction de la température de l’eau (5°), les corégones rejoignent les rives pour la fraie.

Les femelles recherchent un fond en gravier pour déposer leur œufs (entre 10 000 et 20 000 par kg de femelle). Sur certains lacs de Suisse alimentés par une rivière, certains spécimens ont été observés à remonter le courant pour rejoindre une zone de fraie !

L’éclosion intervient entre deux et trois mois et les alevins ont une croissance rapide.

Les mœurs de ce poisson

C’est un poisson grégaire qui vit en banc de nombreux individus. Il évolue dans la couche d’eau en fonction de la source de nourriture, il aurait tendance à remonter au fur et à mesure de l’approche de l’été.

Le lac du léman est un au lieu de la pêche du corégone

Il n’est pas rare de les trouver au-dessus du fond, à la sortie du frai. Le corégone restera souvent sur les mêmes spots tant qu’il trouve de la nourriture, il se rapprochera des rives uniquement en période de reproduction !

C’est un poisson très sensible au variation de température de l’eau mais également à la pollution de celle-ci. Il n’hésitera à modifier ses zones d’alimentation et de reproduction si l’eau est polluée ou peu oxygénée.

La réglementation et les menaces pesant sur l’espèce

Avec son nombre de sous espèces important, le corégone souffre généralement d’une déficience génétique due à l’introduction de nouvelles sous espèces dans différents lacs. Cela a donné lieu à l’extinction du type « Lavaret » dans le lac du Léman par exemple …

Une autre menace qui pèse sur ce poisson est la qualité des eaux, due à la pollution. Sur certains lacs étrangers cela donne lieu à des malformations génétiques !
Pour la réglementation, vous devrez vous renseigner suivant votre lieu de pêche car il existe de nombreuses réglementations avec des tailles de capture différentes suivant le lac ou vous désirez pêcher !

De manière générale, la pêche au corégone est ouverte en même temps que celle de la truite, pensez quand même à confirmer avec la réglementation locale.

Respectez également les tailles légales de capture, le corégone est un poisson très prisé pour sa chair !

La pêche du corégone

La pêche du corégone est technique et demande beaucoup de concentration, l’animation est lente et doit reproduire au plus juste l’éclosion des larves qui remonte doucement vers la surface de l’eau. La touche est légère et demande de la délicatesse dans le ferrage pour ne pas abimer ce poisson fragile !

La pêche du corégone est une pêche technique et différente

La technique de pêche la plus utilisée sur les lacs alpins est sans aucun doute la pêche dite au canin, cette appellation vient de la canne utilisée ! Sur cette canne souvent spécialisée pour la pêche du corégone, on vient y placer un plombier en bas de ligne. C’est une sorte de mitraillette (comme pour le maquereau) sauf que sur un plombier on y retrouve des mouches (bas de ligne qui peut comporter plus de 10 mouches, attention à la législation en vigueur) Ces mouches ou nymphes auront une taille et une couleur différentes en fonction de l’époque de pêche !

Le matériel pour la pêche du corégone

C’est un matériel souvent spécifique à cette pêche. On retrouve d’ailleurs des rayons spécialisés dans certains magasins et même en ligne.

La canne est souvent vendue avec différents scions afin de répondre à plusieurs situations (lest). Elle fait entre 1m70 et 2m30. Le moulinet lui reste standard, certain utilise de très petites tailles (500 ou 1000) quand d’autre utilise un modèle 2000 voire 2500, il faudra donc choisir en fonction de l’équilibre avec votre canne.

Une ligne spécifique, le plombier pour la pêche du corégone

Le bas de ligne est surement le plus important : appelé plombier, il sera différent en fonction de la zone de pêche mais surtout de la profondeur d’activité des poissons. Si le poisson est proche du fond, on choisira un plombier serré avec des nymphes proches du plomb ; au contraire si les corégones sont dans la couche d’eau, on choisira un plombier bien étiré pour couvrir le plus de profondeur.

Le choix des couleurs sera fonction de la saison, ce poisson vivant en banc, il n’est pas rare de faire de belle pêche de corégone. Vous aurez aussi pu être la chance d’attraper un omble également !

 

Voilà une petite présentation du corégone, un poisson qui ne demande qu’à être connu et dont la pêche est passionnante et technique. A essayer pendant vos vacances sur les lacs alpins par exemple !

En apprendre plus sur le corégone et sur les techniques de pêche
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire