Bas de ligne carnassier, le casse-tête !

Quand on pratique la pêche au carnassier, on est souvent confronté au choix du bas de ligne. Un choix souvent compliqué tant les matériaux du marché ont des avantages et des inconvénients. Le bas de ligne à deux fonctions principales :

–        Présenter l’appât ou le leurre artificiel de la meilleure des manières.

–        Résister au abrasion et surtout aux gueules acérés des carnassiers.

Le choix d'un bas de ligne pour la pêche du carnassier

Le meilleur compromis sera certainement le bas de ligne carnassier alliant une très bonne discrétion avec une réfraction de la lumière faible, pour des carnassiers méfiant et tatillon comme le sandre par exemple, mais avec une résistance à toutes épreuves contre les abrasions de l’environnement et du temps (soleil, eau, frottement) et contre les dentitions acérées du carnassier roi, le brochet !

Pour ma part ce bas de ligne polyvalent pour la pêche des carnassiers n’existe pas encore sur le marché : en effet un bas de ligne en titane ou en fluorocarbone de 80/100 destiné à la pêche du brochet ne correspondra pas à la pêche du sandre qui y verra sans aucun doute la supercherie.

Alors quelles possibilités s’offrent à nous, pêcheurs de carnassier ? Passons en revue celle-ci avec leurs avantages et leurs inconvénients.

 

Bas de ligne en nylon :

Le fil de nylon déjà présent depuis les années 50, connu de tous les pêcheurs mais qui temps à se faire dépasser par les matériaux nouvelle génération ! L’indice de réfraction de la lumière pour le nylon est de 1,53, un très bon score qui lui permet sans aucun doute de continuer à vivre dans les rayons de nos détaillants.

Le choix d'un bas de ligne avec le nylon !

Avantages :

–        On l’a vu, son indice de réfraction est très bon et donc sa discrétion est optimale !

–        Sa souplesse est extrême

–        Un matériel bien connu et qui évolue dans le bon sens !

–        Facile à manipuler et grande possibilité pour les nœuds.

Inconvénients :

–        Son élasticité est importante et pour la pêche au leurre ce n’est pas le top.

–        Sa résistance très faible à l’abrasion et surtout aux dents du brochet.

–        Sa longévité, car le nylon est fragile et poreux !

Pour moi un bas de ligne nylon peut être utilisé pour la pêche de la perche ou du sandre même si le fluorocarbone gagne du terrain, à proscrire totalement pour la pêche du brochet !


Bas de ligne en acier :

Surement le plus célèbre des bas de ligne carnassier. Utilisé pendant de nombreuses années sans avoir de réels concurrents, l’acier commence à avoir du plomb dans l’aile avec l’arrivée du titane ou du fluorocarbone ! Idéal pour la pêche du brochet au vif, le bas de ligne acier à l’avantage de la résistance absolue.

Bas de ligne carnassier avec les bas de lignes acier

Avantages :

–        Très bon marché

–        Résistance absolue

–        Simple et souvent vendu prêt à l’emploi avec agrafe

Inconvénients :

–        Sa capacité de mémoire ….

–        Sa discrétion sous l’eau

–        Gêne généralement la nage d’un leurre par son poids et sa raideur

Un bas de ligne carnassier qui a encore de nombreux fans surtout les pêcheurs au vifs mais qui a des avantages gênants pour certains types de leurre surtout pour la pêche au leurre ! Je recommande donc le bas de ligne acier pour la pêche du brochet essentiellement au vif.

 

Bas de ligne en Titane :

Le dernier arrivé dans nos rayons de pêche, le bas de ligne titane est une solution d’alternative à l’acier avec une résistance supérieure pour un diamètre équivalent. Autre avantage le titane est plus souple mais les nœuds restent difficile à faire on préfèrera utiliser des sleeves qui, d’après moi, offre un point faible au bas de ligne. De plus, le titane n’a pas de capacité mémoire contrairement à l’acier qui doit être changé régulièrement …

Nouveau sur le marché le bas de ligne titane pour les carnassiers !

Avantages :

–        Résistance supérieur à l’acier pour diamètre égal

–        Pas de capacité mémoire

–        Plus léger qu’un bas de ligne acier

–        Pas de corrosion !!

Inconvénients :

–        Reste encore assez cher

–        La discrétion inférieure à un nylon ou fluorocarbone

–        Un matériel dur et donc cassant.

–        Maitriser le montage des sleeves

Un matériel fraichement arrivé sur le marché qui à trouver de l’audience auprès des pêcheurs de silures mais qui a du mal à percer avec les pêcheurs de leurre traditionnel !  Son prix reste pour moi un facteur bloquant, à réserver également pour la pêche du brochet ou de très gros spécimens.

 

Le bas de ligne en Fluorocarbone :

Pour moi le meilleur compromis pour un bas de ligne carnassier. Une discrétion optimale avec un taux de réfraction proche de l’eau, 1.42 et surtout à diamètre égal au nylon une résistance supérieur ! Arrivé il y a quelques années maintenant sur le marché, il c’est très vite imposé comme la référence pour la pêche des carnassiers au leurre. De plus avec son succès les fabricants sont nombreux et le choix disponible est important.

Un bas de ligne très polyvalent, le fluorocarbone !

Avantages :

–        Discrétion optimale

–        Grande souplesse avec facilité d’exécution des nœuds

–        Prix abordable pour une offre milieu de gamme

–        Résistance à l’abrasion supérieure et de loin au nylon

–        N’altère pas la nage d’un leurre souple ou d’un poisson nageur

Inconvénients :

–        Un fluorocarbone haut de gamme coûte cher

–        Dans les gros diamètres la raideur s’installe et la possibilité de faire des nœuds diminue

–        Pas de résistance absolue, le risque de coupure bien que diminué est toujours présent !

Le matériel idéal pour la conception de bas de ligne, il offre souplesse, discrétion et surtout résistance ! Peut être utilisé aussi bien sur le sandre et la perche avec de petit diamètre (20/100) que sur le terrible brochet en gros diamètre (70/100 voir plus !)

 

Pour le moment le fluorocarbone est sans aucun doute le bas de ligne carnassier le plus polyvalent offrant à la fois de la sécurité sans pour autant laisser de côté la discrétion et la souplesse. L’acier quant à lui, tend à être remplacé par le titane ; à voir dans quelques années avec la probable baisse du prix. Le nylon est pour ma part inexistant dans ma boite de pêche car trop fragile et vieillissant très mal !

Acheter des bas de lignes ICI !

Bas de ligne carnassier, le casse-tête !
5 (100%) 1 vote

10 Commentaires

  • Ul article interessant. Je suis entierement d’ accord sur une chose: le bas de ligne carnassier parfait n’ existe pas. Il faudrait ul bas de ligne qui ai la resistance de l’ acier et la souplesse et la discretion du nylon. Cela n’ existe pas..
    Pour ma part il y a beaucoup de brochets la ou je pêche, je me suis fait coupé net avec tout les diametre de fluoro au leurre. Donc pour moi maintenant c’ est titane ou eventuellement acier. Rien d’ autre pour le brochet au leurre.
    Pour les percidés un fluoro carbone de faible diametre suffit largement 25/100 max.
    Alors ma question, a quoi servent les fluoro de gros diametre??!

  • A l’origine le fluorocarbone de gros diamètre est très utilisé en mer sur les pêches de gros carnassiers, pour ma part je pêche régulièrement avec un bas de ligne de 80/100 en fluoro et je me fait rarement couper ! Si vous vous concentrez sur le brochet, peut-être utiliser des leurres plus gros, cela évitera que le brochet engame facilement et donc que les dents soient en contact avec le bas de ligne comme à la pêche au vif par exemple.

  • Pêchant en mer aussi, je préconise également le fluoro. Discret et solide, il est aussi souple. Par contre, si on a affaire aux dents d’un barracuda ou d’un tassergal, c’est coupé net, mais rien ne résiste à ces poissons.

  • Bonjour a tous

    Je vous découvre, vous félicite pour votre travail et partage.

    Je remarque que vous n’avez pas mis la tresse en concurence, pour le brochet c’est ce que j’utilise depuis sa venu sur le marché. BdL pour le vif ou quelques centimètres devant le leurre, je trouve cela parfait et tres adapté, aucun incoveniant sur la liberté de mouvement du vif même loché , le leurre garde toute sa nage et les différentes tactiques de nages sont opérables. sans handicape. C’est ce que je constate vraiment.
    pour le silure également.
    Pour le sandre, je reste au nylon de 22/100, une chance que je conserve de très vieilles bobines en tupperwar dans un chiffon a l’abri de la lumières et la resistances est véritable pas comme ce qui est sur estimé de nos jours, mais ceci est un autre débat
    bonne continuation
    J-Paul

  • Bonjour

    Effectivement je n’ai pas parlé de la tresse qui peux également s’utiliser en direct, cela fonctionne très bien mais la discrétion n’est pas au top c’est un peu ce qui me rébute à utiliser cette technique !

    Amicalement,

  • Bonjour,

    Au contraire, je trouve cela plus discret que l’acier ou titane, sur un autre point de vue qui nest pas fondé, mais peut être intéressant est la détection ou sensibilité du poisson au magnétisme suivant les cycles lunaire.
    Aussi il y a une multitudes de colories de tresses suivant l’eau du poste rencontré.
    Après il y a une choses qui ne se discute pas, cest bien les gout et les couleurs et je respecte les choix de chacuns. Croire en ses présentations et montages est le plus important, ensuite apporter des, modifications suivant les résultats obtenues en etant sur les bons poste.

    merci de votre réponse.

    J-Paul

  • Effectivement vos arguments sont bons, très bons ! Je vais creuser de ce côté, n’hésitez pas à venir échanger avec moi par mail sur ce sujet et même d’autre car c’est très intéressant d’avoir d’autres approches.

  • bonjour eh bien en ce qui me concerne je déconseille la tresse ce weck-end 2 brochet m’ont couper sur de la tresse neuve en 40 centième les 2 je les ais vu le premier pas loin du mètre le second entre 70 et 80 avec des vifs de 20 cm donc du beau bec ce qui me dégoutte le plus c’est qu’il sont les tridents dans le ventre donc je vais me remettre au bas de ligne acier qui pour moi et le meilleur comme dit plus haut le problème ce n’est pas trop la discrétion mais plutôt la forme et aussi la résistance car ou je pêche il y a aussi du gros silure oila je tenais a mettre en garde

  • Tout vos commentaires sont intéressant, mtn je vais aller pêcher avec une tresse, le brochet avec mes câble acier, la perche et truite (poissons sans risque de coupure) avec un petits fluo ou nylon suffis, le sandre c’est tellement craintif que j’en est jamais pêcher ;)

  • je répond a quelque poste concernant le sandre derniérement j’en ai fait un de 85 cm sur de la tresse de 56 centiéme pour le silure avec hameçon simple a silure sur un gros vif je tient quand même a signaler que c’était en hiver au mois de décembre il n’y avait plus de poisson fourrage donc très mordeur je fait pas mal de sandre mais c’est la premiére fois que j’en voit un prendre ce genre de vif 25 cm avec du cable lol

Laisser un commentaire